Reilla des Houllières

{lang: 'fr'}

Reilla des Houllières

Bonjour chers lecteurs, j’ai le plaisir de vous présenter Reilla des Houllières, entrée dans ma vie le 31 aout 2010…
Une jolie « petite » jument de 11 ans, demi-papiers BWP (race belge que j’affectionne particulièrement) avec une superbe robe baie brune, éclatante et brillante de santé (on la nourrit à la carotte !). Elle a un caractère bien trempé, mais elle est tellement adorable !


Reilla des Houllières est une jument qui vient du fin fond de la campagne, donc qui ne connaissait rien et qui avait peur de tout. Elle était plutôt destinée au dressage, même si, quand je l’ai récupérée, elle n’avait que très peu de travail derrière elle. Par exemple, elle n’avait jamais passé une barre, ou presque. En 2 ans, les progrès ont été vraiment flagrants, tant sur le plan physique que mental.
Elle excelle sur le plat, elle est toujours motivée au travail, attentive et bosseuse (bien qu’elle chauffe très vite).
A l’obstacle, elle a fait beaucoup de progrès, également. Son attitude a vraiment évolué aussi bien entre les obstacles (elle chargeait et se jetait dans les barres) qu’au dessus des barres (bon passage du dos, mais elle ne pliait quasiment pas les jambes).
En somme, elle s’est assagie, elle est devenue beaucoup plus sereine. Montée comme à pied, ce n’est plus du tout la jument que j’ai eue entre les mains il y a deux ans.

Reilla des Houllières

Reilla des Houllières, notre rencontre :

C’est à l’annonce de la mise à la retraite forcée de mon ancien cheval, Neville de Pami, que je me suis vaguement mise à chercher un nouveau cheval à monter.
Je dis bien monter car il n’était pas question d’acheter un nouveau cheval vu que j’allais bientôt commencer l’université et donc je ne savais pas si j’allais encore pouvoir combiner les études et le cheval à plein temps.

J’ai donc épluché les petites annonces à la recherche d’une demi-pension. J’ai essayé plusieurs chevaux mais j’ai vite compris que la demi-pension, après avoir été propriétaire, ce n’était plus possible. Ne pas avoir un lien exclusif avec le cheval que je monte et ne pas pouvoir faire ce qui me plait avec lui me paraissait inimaginable !

De la recherche d’une demi-pension, je suis passée à la recherche d’un cheval à prendre en pension complète (ou en mise à disposition totale sous contrat) : le cheval vient chez moi, je paye tous les frais mais je ne l’achète pas. Ceci me permettait d’avoir une issue de secours si les études ne se combinaient pas avec l’équitation à plein temps.
J’ai fait pas mal de recherches, mais je ne trouvais rien qui me correspondait. Puis, je suis tombée sur l’annonce d’une jeune fille qui cherchait une demi-pension ou une pension complète sur sa jument, mais elle devait rester là où elle se trouvait !

Je dois dire que j’avais un peu flashé dessus, même s’il n’y avait pas beaucoup de photos et qu’elles étaient de mauvaise qualité !
Bref, j’envoie tout de même un mail en expliquant ma situation, que je recherchais un cheval à prendre sous contrat et à mettre dans mes écuries pour plus de facilité. La jeune fille a réfléchi et en regardant les photos de mon ancien blog et de mon cheval de l’époque, elle s’est dit que Reilla serait bien avec moi et que ça l’arrangeait, même si elle ne la voyait plus beaucoup.

Je suis allée essayer la bête une première fois sur le plat. Elle était très spéciale, pas du tout mon genre de cheval (Neville était un véritable papy, ultra sûr de lui, totale confiance en lui) : je me retrouve sur une jument stressée, énergique, avec beaucoup de force, mais pas d’équilibre et qui ne connaissait rien (enfin, par rapport à Neville).

Mon père n’était pas très emballé, il la trouvait sans aucune allure (QUOIIIII?!). De mon côté, j’avais adoré, ça me changeait complètement de Neville. Je me suis dit qu’un cheval plus « chaud » ne me ferait pas de mal! Et puis, il y avait du boulot à faire dessus! (J’AIME !)

Reilla des Houllières

Je suis revenue l’essayer deux autres fois à l’obstacle (où j’ai fait une magnifique et ridicule chute suite à un refus au ralenti). À partir de ce moment là, j’étais convaincue : « C’est bon, JE LA VEUX ! »

Deux semaines plus tard, Reilla arrive aux Drags (Chez moi) ! Et notre histoire commence…

Reilla des Houlières

Reilla des Houllières

Reilla des Houllières, la surprise :

Quelques mois plus tard, la propriétaire nous a annoncé qu’elle voulait la vendre, qu’elle ne la reconnaissait plus quand elle venait la voir, qu’elle ne pensait pas remonter après ses études (la raison pour laquelle elle cherchait une pension complète).

Évidemment, pour nous c’était le choc, on s’attendait pas du tout à ça !
Ma mère m’a demandé mon avis, mais je ne savais pas trop. Je pensais toujours aux études (je n’avais pas encore commencé les études supérieures !). Mais ce que je savais, c’est que je ne voulais pas qu’elle aille ailleurs et que quelqu’un d’autre l’ait.

On a demandé l’avis de mon premier professeur (Karl, avis obstacle) qui nous a dit que ce n’était pas une bonne idée, qu’il y avait d’autres chevaux bien mieux pour le prix demandé. Mon autre professeur (Denis, avis dressage) pensait au contraire qu’il y avait pas mal de choses intéressantes à faire avec elle et trouvait que le prix était correct.

A vrai dire, les avis, je m’en fichais un peu : je voulais qu’elle RESTE AVEC MOI ! Peut importe que ce soit compliqué !

Ainsi commence une nouvelle histoire avec MA jument !

Reilla des Houllières

Reilla des Houllières, le drame :

A peine une semaine après avoir signé les papiers de l’achat et avoir fait le payement : LE DRAME !

Lors d’un essai d’embarcation dans le grand camion du manège afin de partir en concours, Reilla a glissé du camion, s’est fracassée la jambe sur le tape-cul et elle s’est ouvert assez fortement. Elle boitait tellement qu’on arrivait à peine à la faire marcher..

De retour au box, en attendant ma vétérinaire, on avait appliqué des bandes compressives sur la blessure qui continuait de saigner abondamment. A son arrivée, on n’en savait pas plus, elle ne voyait pas d’où la boiterie pouvait venir, ce n’était pas un problème ligamentaire… « C’est surement le choc qui la met dans un état pareil ». Les jours passaient, la boiterie s’estompait au pas, mais c’était la catastrophe au trot. On a demandé à ma vétérinaire de revenir. Elle lui fait une échographie : rien. Elle lui fait alors des radios : verdict… Triple fracture du métacarpien rudimentaire de l’antérieur droit, et à mon grand malheur, à un endroit très inhabituel pour ce genre de fracture (juste sous l’articulation du genou)! Les deux seules alternatives étaient l’opération ou le repos complet. On écartait l’opération qui comportait beaucoup trop de risque à cause de l’emplacement de la blessure.

Ci-dessous l’image des radios :

Radio de Reilla des houllières

C’est ainsi qu’une longue et dure période a commencé pour la belle, qui est restée enfermée au box sans bouger pendant plus de 2 mois avec un énorme bandage compressif sur toute sa jambe. Elle avait droit à des radios toutes les trois semaines qui montraient que la blessure évoluait bien : l’os se reconsolidait correctement, les fragments étaient à la bonne place… De bonnes nouvelles, qui signifiaient qu’on pouvait enfin la faire marcher à la main dans la cour ! Mais on ne savait toujours pas si elle boiterait encore, et si on allait pouvoir la remonter…

Ci-dessous image de ma jument bandée :

Reilla des Houllières blessées

Deux long mois plus tard, les radios étaient nickelles, et Reilla ne semblait pas boiter au trot à la main ! On pouvait recommencer à travailler ! Le soulagement était énorme, je n’en revenais pas, tellement j’appréhendais une réponse négative.


Reilla des Houllières, le retour en selle :

La reprise a été très difficile, j’avais une jument extrêmement nerveuse, qui ne tenait pas en place et passait son temps à sauter en l’air… J’ai eu quelques frayeurs, mais bon, après 5 mois d’arrêt complet, ça pouvait se comprendre !

Reilla des Houllières nerveuse

Depuis, la biquette va très très bien, même mieux qu’avant ! On continue notre petit bout de chemin ensemble et on essaye de profiter au maximum !

Reilla des Houllières
Reilla des Houllières

Wayte

{lang: 'fr'}

Articles sur le même thème:

Bookmark and Share
About author
Comments
  1. ursuline

    7 / 19 / 2012 19:27

    Quelle belle histoire! Une belle rencontre, un coup de foudre, des progrès à deux, une épreuve et une grande victoire pour vous deux! J’espère que le négatif est maintenant loin derrière vous, et qu’il ne reste plus que le positif!

    Reply

  2. Narnia.

    7 / 20 / 2012 11:13

    Je suis totalement d’accord avec Ursu’ ! C’est super que Reilla soit guérie, et que tout aille bien désormais.

    Reply

  3. Antivirus

    7 / 20 / 2012 12:41

    Quelle belle puce, et quelle belle histoire toutes les deux !!
    C’est super que Reilla soit guérie !

    Je vous souhaite tout plein de bonheur toutes les deux !!

    Reply

  4. Talhÿa

    7 / 24 / 2012 22:00

    Je savais pas que Reilla avait eu sa :O En tous cas ellle a eu de la chance :) Je vous souhaite une bonne continuation et bravo pour cet article génial <3

    Reply

    • 11 / 23 / 2012 06:50

      cBonjour, j’aimerais beaucoup avoir plus d’informations sur Jay et d’autres pthoos. Je serais tre8s interresse9e, car cela semble eatre dans mon champ de recherche. Cela de9pendra du prix que vous demandez. Donnez moi plus d’informations par email: (ou par te9le9phone mais ce sera toutefois un longue distance) .Merci beaucoup.Anouk

      Reply

  5. Zut

    7 / 29 / 2012 19:08

    J’adore comment c’est raconté, et je te souhaite encore plein de bonheur avec ton dragon ! :)

    Reply

  6. Mey

    8 / 2 / 2012 16:40

    Tu sais deja tout ce que je pense d’elle suite a la section Equitation sur le forum! Je la trouve magnifique et je trouve votre histoire très touchante!
    Bonne continuation, pleins de bisous

    Reply

  7. Inuktitut

    8 / 11 / 2012 14:16

    Touchante histoire, ta jument est superbe ! Bonne continuation à vous deux ^^

    Reply

  8. 2 / 12 / 2013 14:26

    Bonjour.

    J’ai toujours trouvé ta jument magnifique et ton histoire avec elle est belle et touchante.
    Bonne continuation avec ta jument !!!

    Reply

  9. 11 / 22 / 2013 11:12

    Très belle histoire, voilà qui fait rêver ! Et ta jument est franchement magnifique <3
    sharyma Articles récents…Matériel de base du cavalier-propriétaireMy Profile

    Reply

Nickname:

E-mail:

Homepage:

Your comment:

Add your comment

CommentLuv badge