Une avancée vers la pilule contraceptive… pour hommes !

18. août, 2012 Actu/buzz 10 comments
{lang: 'fr'}

 

Des prémisses de sa découverte, en 1930, jusqu’à sa commercialisation à l’échelle planétaire, la pilule contraceptive a surmonté divers défis : le désintérêt des laboratoires pharmaceutiques, l’opinion de l’Église catholique, l’acceptation par la loi de son utilisation, les effets secondaires que son dosage trop important occasionnait… Des années après ces réussites, la pilule contraceptive semble être sur le point de franchir un autre obstacle : celui qui limitait son utilisation aux femmes. Les hommes pourraient bien être en voie d’obtenir leur propre moyen de contraception !

La pilule contraceptive pour hommes : un défi de taille !

Considérant que la pilule contraceptive pour femmes a été commercialisée il y a de cela plus de cinquante ans, il y a de quoi se demander pourquoi le mystère de la contraception des hommes n’a pas été percé avant ! Et, en effet, pourquoi ? La difficulté réside dans le fait que les spermatozoïdes, tout comme les hormones mâles, sont fabriqués dans les testicules. Oui, et après ? C’est qu’il n’est pas aisé d’atteindre l’un sans atteindre l’autre ! Or, on ne souhaite pas toucher les hormones mâles, qui sont à la base de caractères tels la voix et la pilosité, mais seulement les spermatozoïdes…

Ensuite, il fallait que les effets ne soient pas permanents, qu’ils s’estompent au fil du temps. Deux critères, aussi important l’un que l’autre, qui ont fait en sorte que la pilule contraceptive pour hommes est resté un mystère de la science très longtemps.

La pilule contraceptive pour hommes : une découverte par hasard…

C’est à l’Institut du cancer Dana-Farber à Boston que, par hasard, les chercheurs ont constaté que la molécule JQ1 avait des effets sur les spermatozoïdes de leurs cobayes – des souris. La substance, destinée à la base au traitement d’un type de cancer très nocif de la peau, s’est révélée être efficace pour diminuer autant la quantité que la qualité des spermatozoïdes produits. De fait, la fertilité en est affectée. Le plus important reste quand même que ces effets sont temporaires ; comme la pilule contraceptive pour femmes, les conséquences de la prise de la JQ1 disparaissent lorsqu’on l’arrête. Du moins, sur les souris ! À la tête de l’équipe de chercheurs qui a fait ces étonnantes découvertes, James Bradner pense que ces dernières pourront servir à la contraception masculine humaine. Histoire à suivre…

La pilule contraceptive pour hommes : des tests sur des souris

Comment les chercheurs sont-ils arrivés à ces conclusions ? Facile : des souris, votre molécule, du temps et c’est parti (ne testez pas à la maison s’il vous plaît) ! Pendant six semaines, les souris ont eu droit à une dose quotidienne de JQ1 – environ 50 à 100 mg/kg. Arrivé à la fin de ce laps de temps, la molécule avait un effet complet sur la fertilité. Il leur aura fallu de trois à six mois pour retrouver toute leur fertilité, selon la dose à laquelle elles avaient été soumises. La bonne nouvelle ? La JQ1 n’agissait pas sur la testostérone des souris, et aucune anormalité n’a été relevée au niveau du phénotype des bébés des cobayes. Ces découvertes seraient donc de bons augures pour une future pilule contraceptive pour hommes.

La pilule contraceptive pour hommes : le premier « par hasard »…

En mai 2012, alors qu’ils effectuaient des recherches sur l’infertilité masculine, des chercheurs écossais ont découvert le gène responsable de la production de spermatozoïdes en mesure de féconder l’ovule : Katnal1. Grâce à cette découverte, il serait évidemment plus aisé de comprendre comment enrayer le processus et empêcher la grossesse. En somme, un autre « par hasard » qui pourrait nous conduire lentement vers la pilule contraceptive pour hommes.

 

Eh bien, mesdames, qu’en pensez-vous ? Plutôt dubitatives ? Ou alors vous commencez tranquillement vos plans machiavéliques pour une petite vengeance personnelle ? Et messieurs, vous, principaux intéressés, une pilule contraceptive pour hommes vous intéresserait-elle ? Dans tous les cas, ce n’est pas pour tout de suite : vous avez encore le temps d’y réfléchir !

Jorkane

Source image :

la Nouvelle République.fr

Sources texte :

metro

AFP

TF1

Santé log

Radio-Canada.ca

{lang: 'fr'}

Articles sur le même thème:

Bookmark and Share
About author
Comments
  1. Katouee

    8 / 18 / 2012 14:25

    C’est vraiment très intéressant, mais j’ai de gros doutes sur si les hommes vont vouloir l’utiliser ! :P

    En tout cas, c’est très bien écrit et très bien expliqué !

    Reply

  2. Ursuline

    8 / 20 / 2012 11:03

    J’avais déjà entendu parler de la pilule contraceptive pour hommes a plusieurs reprises, il n’y en a pas qui sont déja commercialisées?
    Sinon, pour la pilule contraceptive pour femme, ce sont des hormones qui sont injectées, ce qui explique les effets secondaires qu’on peut observer. Pour les hommes ça serait un processus chimique sans hormones, donc sans effets secondaires?
    En tout cas c’est une avancée intéressante, mais je pense que si « peu » de recherches ont été faites a ce sujet, c’est parce qu’une grossesse impliquera le corps de la femme, donc je pense qu’elle souhaiterait avoir toutes les cartes en main pour être sûre de sa contraception, personnellement même si une contraception masculine existait je garderais la mienne.
    En tout cas l’article est vraiment intéressant! Juste pour resituer, les premières découvertes et essais sur les souris ont eu lieu quand environ, en 1930?

    Reply

  3. Antivirus

    8 / 20 / 2012 15:08

    J’avais déjà entendu parler de cela il y a quelques années, le projet était loin d’être abouti.
    Cependant, je n’aurai absolument pas confiance. Pas dans le produit. En l’homme en fait.
    Je prends actuellement la pilule. Je fais très attention à ne pas l’oublier, je suis intraitable là dessus.Je préfère contrôler moi-même ma contraception.
    Attention, je n’ai pas dis que les hommes sont des têtes en l’air. Mais je préfère me faire confiance à moi-même là dessus …
    L’article en tout cas est très intéressant. J’aurai aimé avoir tout de même un peu plus de détails sur le fonctionnement de cette pilule ( il me semble d’après mes vagues souvenirs que la molécule agirait sur le flagelle du spermatozoïde, le rendant immobile … )

    Reply

  4. Pattenrond

    8 / 22 / 2012 18:46

    Je ne peux que plussoyer Ursu et Anti.

    Néanmoins je pense que ça peut intéresser un certain nombre d’hommes, eux non plus ne peuvent pas toujours avoir confiance en leur partenaire.

    Reply

    • Pattenrond

      8 / 22 / 2012 18:51

      Je trouve aussi assez drôle que dans « Articles sur le même thème » l’on retrouve un article sur DSK.

      Reply

  5. Jorkane

    8 / 24 / 2012 19:16

    Non Ursuline, ce n’est pas encore disponible. :p

    Les découvertes faites grâce aux expériences avec les souris ont été faites très récemment, et ont été annoncé la semaine passée. ;) Ce qui a été fait en 1930, c’est la découverte de progestérone, une plante dont on a prouvé quelques années plus tard les effets sur l’ovulation de la femme.

    Pour les effets secondaires, il semble que sur les souris il n’y en avait pas non ! :p

    En effet, j’avoue que c’est plus rassurant de s’assurer soi-même que c’est fait ! Mais c’est tout de même une belle avancée dans le sujet, même si la demande ne sera peut-être pas très élevé au début !

    Pattenrond, tu m’as tué pour DSK. :’)

    Reply

  6. ursuline

    8 / 24 / 2012 22:37

    C’est marrant, parce que j’en ai entendu parler à plusieurs reprises (quelques jours avant que l’article ne soit publié, on en parlait avec des amis sur la plage!) tel point que je pensais que ça existait ^^
    (pas très important mais je pense que tu as fait un raccourcis un peu trop raccourcis en disant que la progestérone est une plante, ça me perturbe)
    Pour les effets secondaires c’est intéressant qu’il n’y en ait pas en tout cas! Mais je ne suis pas certaine qu’il y ait un réel potentiel de vente… On verra bien après tout!

    (et j’ai aussi bien rigolé pour DSK haha Merci Patt pour la remarque!)

    Reply

  7. Jorkane

    8 / 25 / 2012 23:33

    Ah oui c’est vrai que je me suis très mal exprimé x) Désolé ! Du coup, je me corrige : la progestérone a été extraite en 1930 d’une plante ; en soi c’est une hormone, pas une plante xDDD’

    Reply

  8. Me.

    8 / 31 / 2012 13:44

    Article et sujet très intéressant !

    Pour ma part je pense que ça pourrais peut-être impliquer un peu plus les hommes dans la contraception (oui parce que bon, en dehors du préservatif il n’y a rien d’autre comme contraception non définitive pour ces messieurs) et le fait que dans un couple, l’homme et la femme puisse être sous pilule ça peut-être intéressant, si l’un oublie et que l’autre non, c’est bon, il n’y a pas de risque, et même si la pilule est plutôt sûr, 2 précautions en valent mieux qu’une !

    Reply

  9. 8 / 28 / 2013 05:37

    Ce serait génial !
    Je serai l’un des premiers acheteurs, reste à voir si nous serions plus ou moins têtes en l’air que nos femmes :)
    Sylvain Articles récents…Et l’anneau ?My Profile

    Reply

Nickname:

E-mail:

Homepage:

Your comment:

Add your comment

CommentLuv badge