Recette de pierre à sel maison pour les chevaux

Notez cet article :

En cas de déficit en sel, le cheval peut présenter des problèmes digestifs, devenir paresseux et ses performances sportives peuvent être altérées. Pour éviter cela, une pierre à sel est souvent mise à disposition des équidés. À quoi sert-elle ? De quoi est-elle composée ? Peut-on en faire une chez soi ? Découvrez toutes les réponses à vos questions dans la suite de cet article !


Intérêt d’une pierre à sel pour les chevaux

Le sel est composé de sodium (Na) et de chlore (Cl). L’organisme d’un cheval est composé d’environ 0,29 % de NaCl qui provient de son alimentation, circule et est éliminé par la sueur ou l’urine. Le sel n’étant pas stocké, l’équidé doit en ingérer pour couvrir ses besoins, en particulier après un effort l’ayant fait transpirer.

On estime qu’un cheval peut produire 10 à 12 L de sueur par heure d’effort intense pour 100 kg lors d’une épreuve d’endurance, ce qui correspond à une perte très importante en minéraux qu’il faut compenser.

L’alimentation classique (fourrages, concentrés) ne contient pas assez de minéraux pour subvenir aux besoins d’un cheval qui travaille. Pour les efforts les plus intenses, des électrolytes (à dissoudre dans l’eau ou à mettre directement dans la bouche de l’équidé sous forme de pâte) sont souvent proposés. Pour les efforts plus modérés, une pierre à sel permet de couvrir ces besoins.

Lorsqu’une pierre à lécher est mise à disposition, il faut éviter de la mettre directement au sol, veiller à la consommation de chaque cheval et toujours proposer de l’eau à volonté. Certains n’en mangeront pas du tout, tandis que d’autres peuvent la lécher à longueur de journée et donc en surconsommer. Ces derniers peuvent alors avoir la diarrhée ou boire excessivement pour compenser l’apport en sel et uriner plus souvent. S’ils sont en box, cela rendra la litière plus humide, pouvant favoriser les atteintes respiratoires.

Différentes pierres à sel

Pierre à sel pour cheval

Certaines pierres à lécher contiennent uniquement du chlore et du sodium, ce sont les pierres à sel blanches. D’autres sont composées, en proportion variable, d’oligo-éléments afin d’éviter les carences. Ceux-ci peuvent représenter jusqu’à 70 % de la pierre à lécher.

Divers éléments peuvent la composer : fer, magnésium, cuivre, zinc, sélénium, iode, potassium, vitamines, levures, mélasse (cette dernière donne souvent une couleur brune aux pierres à lécher et un goût plus sucré)…

De plus, certaines pierres sont totalement naturelles (par exemple les pierres à sel de l’Himalaya ou pierres à sel rose, extrait directement de la montagne) tandis que d’autres sont industrielles (mélange et amalgame de sels et éventuellement d’autres éléments mais aussi parfois des arômes comme la pomme ou la carotte).

Finalement, on trouve certaines pierres à croquer ou à lécher contenant divers aliments : céréales, fruits, légumes, herbes… Au-delà de l’apport en minéraux, elles permettent d’occuper le cheval en lui proposant de quoi grignoter.

Recette de pierre à sel maison

Pour faire une pierre à sel maison, voilà les ingrédients à rassembler :

  • environ 1 kg de sel alimentaire, pour l’apport en sodium et chlore ;
  • environ 500 g d’argile verte alimentaire, pour faciliter la digestion ;
  • des oligo-éléments selon les besoins de votre cheval (la quantité peut être variable selon la proportion souhaitée dans la pierre à sel) pour lesquels il ne faut pas hésiter à demander conseil au vétérinaire et dont voici quelques exemples :
    • Du lithothamne (algue océanique riche en calcium, magnésium, cuivre, zinc et sélénium, permettant de lutter contre l’acidité gastrique et prévenir les ulcères) ;
    • De la levure de bière (apport en vitamines B, de protéines, d’acides aminés, de minéraux divers…) ;
    • Des compléments minéraux vitaminés (CMV) pour apporter de nombreuses vitamines, minéraux, oligo-éléments et acides aminés ;
  • Un sachet de friandises composées de légumes séchés (par exemple, friandises pour lapins ou pour chevaux) pour l’appétence et le goût plus sucré ;
  • Un peu d’eau

Chaque ingrédient peut être trouvé en magasin spécialisé d’alimentation pour chevaux.

Mélanger tous les éléments dans un grand récipient jusqu’à obtenir une pâte épaisse, homogène et dure. Lui donner la forme souhaitée et la laisser sécher en extérieur (idéalement au soleil) pendant au moins trois jours, cette durée peut être allongée selon le climat (temps humide ou fraicheur). La pierre à lécher peut alors être mise à disposition directement dans le récipient ou démoulée.

Selon la qualité des produits choisis, la pierre à sel maison n’est pas forcément moins chère qu’une pierre à lécher achetée toute faite en magasin. Cependant, la composition sera maîtrisée afin de répondre exactement aux besoins du cheval.

Connaissiez-vous l’intérêt de la pierre à sel ? Avez-vous déjà essayé d’en faire une ? Si oui, quelle était votre recette et le résultat a-t-il été apprécié ? Dites-nous tout dans un commentaire !

Ursuline

Sources texte :

 – cheval-energy.com 1 et 2 et 3

 – equideos.com

 – esclaboratoire.com

 – kramer.fr

 – mouton-ouessant.forums-actifs.com

  Sources images :

Image 1 : Par Beentree — Travail personnel, CC BY-SA 4.0

 Image 2 : Edoderoo, CC BY-SA 3.0

3 réflexions sur “Recette de pierre à sel maison pour les chevaux”

  1. Perle de Pluie

    Je n’avais jamais pensé qu’on pouvait fabriquer sa pierre à sel soi même. Et je ne connaissais pas toute la composition des pierres, super intéressant !

     
  2. Nous cherchons régulièrement de nouveaux produits naturels à proposer aux chevaux. L’idée de préparer une pierre à sel un peu différente pourrait être sympa, je vais en parler à l’équipe R&D. A tester en tous cas.

     

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut